Un vendredi soir… Plutôt que de regarder une niaiserie télévisuelle, nous décidons de rendre une petite visite aux potes de chez Old School Enginnering Kustom Motorworks (OSE) au Havre. Un coup de fil et quelques SMS plus tard, nous voici devant la lourde porte noire donnant accès à leur local. Christophe (alias « Tof »), tout sourire et bonnet rivé sur la tête, nous ouvre. Il faut dire qu’il ne fait pas 20 °C en cette soirée d’hiver. Qu’à cela ne tienne, nos hôtes nous offrent de quoi nous réchauffer !

Old School Engineering Kustom Motorworks - ©2015 WheelShift

Juste derrière Christophe, une bâche peine à cacher le museau béant d’une Ford Shoebox ’51. Tonyo, son propriétaire, nous fait l’article. La belle vient d’arriver des US et jusqu’à ce qu’il puisse mettre un coup de démarreur, c’était l’incertitude quant à son fonctionnement ! Quel plaisir d’entendre rugir ce gros V8 Chevy greffé dedans ! Dans un premier temps, Tonyo envisage un top-chop « raisonnable » sur l’auto et une réfection complète de la sellerie. Peut-être un beau chantier en perspective pour Harley Grove (lire aussi Sellerie & Tapisserie Harley Grove).

Old School Engineering Kustom Motorworks - ©2015 WheelShift

Old School Engineering Kustom Motorworks - ©2015 WheelShift
Old School Engineering Kustom Motorworks - ©2015 WheelShift

OSE est une association née du désir de se retrouver entre potes pour « mécaniquer » en passant un bon moment et surtout de ne pas se prendre au sérieux quand il s’agit d’engins motorisés à deux roues. Les membres se retrouvent chaque  vendredi soir au local pour travailler sur leurs propres meules, mais également sur des commandes de clients. C’est ainsi qu’environ 2 à 3 motos par an sortent de l’atelier de chez OSE. Et n’allez surtout pas croire que ces p’tits gars font de la bricole au fond du garage chez mémé… Leurs bécanes sont déjà passées par trois fois dans les pages de Café Racer Magazine, dont une première de couverture !

Old School Engineering Kustom Motorworks - ©2015 WheelShift
Old School Engineering Kustom Motorworks - ©2015 WheelShift

Old School Engineering Kustom Motorworks - ©2015 WheelShift

La visite de l’atelier se poursuit breuvage à la main, AC/DC dans les oreilles. Une magnifique BMW R60/7 attend impatiemment son propriétaire pour se dégourdir les bielles. Tout l’esprit de la prépa’ vintage que nous affectionnons est réuni ici en une seule machine ! Au centre, une Suzuki Intruder est en pleine radicalisation à la demande d’un client. Le plus compliqué sera de rendre le cardan le plus esthétique possible, nous confie Christophe. Nos regards se posent ensuite sur une Harley-Davidson Softail « bobberisée », puis sur une monture plutôt étrange, posée sur une estrade tel un trophée. Pas étonnant que la machine nous soit inconnue : OSE l’a construit avec toutes les pièces détachées qu’ils ont pu trouver dans l’atelier. Une moto vitrine de leur savoir-faire, pour le fun et qui roule !

Old School Engineering Kustom Motorworks - ©2015 WheelShift

Old School Engineering Kustom Motorworks - ©2015 WheelShift
Old School Engineering Kustom Motorworks - ©2015 WheelShift

Old School Engineering Kustom Motorworks - ©2015 WheelShift

Nos bouteilles étant vides et le frigo se trouvant à l’étage, nous montons d’un niveau. Au-dessus de l’atelier, les gars de chez OSE ont installé leur cabine de peinture et un salon à la moquette rouge sur laquelle reposent de confortables canapés capitonnés en cuir râpé. Une table-basse en planches de palette ornée de l’indispensable « Union Jack » pour parfaire la déco, une collection de « Power Glide » et de « Kustom Mag’ », un cendrier : rien ne manque et tout invite à la détente. Nous prenons place, entourés d’anciens blousons en cuirs suspendus aux murs semblant nous conter les kilomètres parcourus, de magnifiques casques aux coloris « Metal flake » et de t-shirts aux couleurs de OSE. Le temps a dû s’arrêter au moment précis où nous nous sommes assis, car nous ne sortirons de ces canapés qu’à 3 heures du mat’ !

Old School Engineering Kustom Motorworks - ©2015 WheelShift

Nous tenons à remercier chaleureusement Tof et Tonyo (ainsi que tous les autres membres de chez OSE qui n’étaient pas présents ce soir-là) pour leur accueil et leur disponibilité. Grâce à eux, nous sommes désormais confortés que l’artisanat moto ou auto n’est pas en perdition et que ce n’est pas le sacro-saint pognon qui prime avant tout mais bien l’amitié et la bonne ambiance. Foncez découvrir leur site Internet ou rejoignez-les sur Facebook, procurez-vous les anciens numéros de « Café Racer » traitants de leur motos, vous ne le regretterez pas !

Vous avez aimé cet article ? Dites-le et partagez-le !