Cafe Racer, scrambler, brat... : la question des pneus

Cafe Racer, scrambler, brat… : la question des pneus

Depuis quelques années maintenant, cafe racers, scramblers, brats ou autres flat trackers ont le vent en poupe et parmi les modifications apportées, une de celles qui participe à la réussite esthétique d’une transformation concerne la monte pneumatique. Cependant, à moins de vouloir réaliser une moto de salon, s’il faut serrer les fesses à l’approche de chaque courbe, le choix des pneus n’est pas à prendre à la légère.

Même si la plupart d’entre vous sont bien informés sur le sujet, profitons de l’occasion pour faire un petit rappel sur les caractéristiques des pneumatiques :

Faisons ensuite un point sur les informations inscrites sur le flanc des pneumatiques et prenons l’exemple de pneu de motocyclette suivant : 120/90 R18 M/C 65V TL

      • 120 : Largeur hors tout libre (en mm).
      • 90 : Hauteur en pourcents de la largeur du pneu (ici 90 % de 120 mm).
      • R : Structure (“R” pour “Radiale”, “D” pour “Diagonale” ou “B” pour “Belted”).
      • 18 : Diamètre de la jante en pouces (1 pouce = 25,4 mm).
      • M/C : Pneu pour motocyclettes.
      • 65 : Indice de charge (ici 290 kg).
      • V : Indice de vitesse maximale (ici 240 km/h). Si ces pneus sont capables de vitesses supérieures à 270 km/h (indice “W”) les conditions d ’utilisations doivent être marquées entre parenthèses.
      • TL : Tubeless (sans chambre à air). “TT” pour “Tubetype” (avec chambre à air).

Vous trouverez également un marquage “DOT” (Department of transportation) sous la forme “DOT abcd efgh 1220” :

      • ab : Code de l’usine de fabrication.
      • cd : Code dimensionnel (propre au fabricant).
      • efgh : Code interne ou optionnel (propre au fabricant).
      • 12 : Numéro de semaine de fabrication (ici, la 12e semaine).
      • 20 : Année de fabrication (ici, 2020).

L’année de fabrication est une information importante car même s’il n’y a pas de règle en la matière, il est communément admis qu’un pneu doit être remplacé quand il atteint l’âge de 10 ans.

Enfin, y figure également un marquage “E” de certification selon le règlement “30” de la Réglementation Européenne suivi du numéro du pays qui a homologué le pneu (ex. : 2 pour la France). Sans ce marquage un pneu ne peut être monté dans l’Union Européenne. Le marquage “75R” correspond à la réglementation “75” pour les pneus de motocycles.

Côté jante, il n’est pas possible de faire n’importe quoi : Un pneu “tubeless” se monte sur une jante “tubeless” et un pneu “tubetype” sur une jante “tubetype”… CQFD.

Cependant, à l’inverse des jantes, certains pneus sont prévus pour un montage “tubeless” ou “tubetype” indifféremment. Dans ce cas, ils portent souvent la mention “TL-TT”.

Le montage d’un pneu “tubetype” + chambre à air sur jante tubeless est interdit car les jantes tubeless ne sont pas prévues pour accueillir une chambre à air. Même si un cas ne fait pas l’autre, il en résulte à terme une usure anormale de la chambre pouvant conduire à l’éclatement dans le pire des cas.

Voici un résumé des différents montages possibles (à titre indicatif) :

Type de jante Chambre à air Type de pneu Montage
Tubeless (TL) Sans Tubeless Autorisé
Tubetype Interdit
TL-TT Autorisé
Avec Tubeless Interdit
Tubetype Interdit
TL-TT Interdit
Tubetype (TT) Sans Tubeless Interdit
Tubetype Interdit
TL-TT Interdit
Avec Tubeless Sous réserve*
Tubetype Autorisé
TL-TT Autorisé

(*) Le montage d’un pneu “tubeless” (avec chambre à air bien sûr) sur une jante “tubetype” est déconseillé mais plusieurs grands constructeurs réunis au sein d’un groupe de travail (TNPF) se sont penchés sur la question et sont tombés d’accord sur l’acceptabilité de la méthode selon des recommandations de montage spécifiques.

En ce qui concerne la réglementation, un véhicule est homologué pour une dimension et des caractéristiques bien spécifiques. Même si la maréchaussée à d’autres choses de bien plus importantes à faire que de contrôler la conformité de votre monte pneumatique et tant que les motos ne sont pas soumises au contrôle technique, peu de chance d’être embêté mais il n’en sera pas de même en cas d’accident si celle-ci diffère de ce que le constructeur a prévu. Votre assurance peut refuser de vous couvrir et/ou de vous indemniser si jamais le rapport d’expertise venait à établir que cette modification était la cause ou le facteur aggravant (je vous passe les ennuis si jamais il y avait un/des tiers blessé-s ou pire). Cependant, il existe quelques subtilités. Ainsi, il est autorisé de monter des pneus avec des indices de charge et de vitesse supérieurs uniquement. De plus, certains véhicules sont homologués pour différentes montes pneumatiques, c’est notamment le cas de certains modèles d’automobiles disponibles avec différentes tailles de jantes en option ou lors de montage de pneumatiques “hiver”.

Enfin, selon l’Arrêté du 18 juillet 2019 relatif aux pneumatiques publié au JORF, les pneus d’un véhicule doivent, sur un même essieu (applicable aux tricycles type trikes), être à la fois :

      • de la même marque,
      • des mêmes dimensions,
      • du même type (route, neige, tout terrain…),
      • de la même structure (radiale, diagonale, diagonale ceinturée).
      • du même indice de vitesse,
      • et pour terminer, du même indice de charge.

Il est à noter qu’il ne faut pas confondre « Structure » et « Sculpture » (dessin de la bande de roulement), qui pour cette dernière n’est pas une obligation !

Vous avez aimé cet article ? Dites-le et partagez-le !

Share on facebook
Facebook

Crédits photographiques : Michelin, Andrea Piacquadio, Artem Beliaikin, Dvanzuijlekom, julesg.